Logo blog JM Delatte

Plate-forme la Petite Brosse 10

Vous fûtes quelques centaines à braver la chaleur de la plaine de Brie pour clamer votre profond rejet pour tout ce qui touche – surtout n’y touche pas, ni ici, ni là-bas – au pétrole et gaz de schiste. Médiatiquement, cette « opération » a été un succès. Mais pour quelle portée ?

C’est, il me semble, la bataille du pot de terre contre le pot de fer. HESS OIL a pris de l’avance face à l’inertie des politiciens de tout bord, face au « vide juridique » que des spécialistes exploitent sans vergogne ! Il s’installe à la vue de tous, il entreprend depuis mardi 6 août le forage en profondeur soit disant pour « cartographier les réserves de pétrole CONVENTIONNEL dans le sous-sol du bassin parisien »…  Si vous y croyez, vous voici rassuré ! Si vous n’y croyez pas, vous irez vous faire brosser ! C’est encore une fois une partie de poker menteur !

A quoi peut donc servir ce type d’action « coup de poing » ? C’est la question que je me pose !  Ne rien faire, c’est, direz-vous, de l’abandon pur et simple, du renoncement, de l’acceptation tacite en se mettant la tête dans le sable ! Manifester, c’est gueuler son intransigeance face à des pétroliers qui s’octroient tous les droits sans aucun devoir ! Ce pourrait être aussi l’occasion d’essayer de se faire entendre, de s’asseoir à la table ronde d’une grande négociation mais cette vision n’est qu’une utopie car, à l’heure actuelle, c’est un profond dialogue de sourds ! Partisans, adversaires resteront donc sur leur position sans chercher à élever le débat et à le placer au-dessus des passions ! Dramatique ! Rien de bien positif !

Hormis les inconditionnels patentés des lobbies écologistes, quelques sympathisants qui se découvrent une fibre verte, quelques curieux qui veulent « voir », le constat est flagrant : Aucune figure du monde politique qui avait pris en 2011pour des raisons d’échéance électorale prochel’initiative d’interdire l’usage de la fracturation hydraulique pour la recherche pétrolière non conventionnelle !  Et puis, pour mémoire, ce petit rappel de mai 2011 extrait du « Figaro » !

Avant que tout ceci ne tourne au drame passionnel, il serait URGENT que politiques, scientifiques, géologues, spécialistes, associations de défense, collectifs, mairies, collectivités territoriales, acteurs du monde pétrolier prennent l’initiative d’une véritable table ronde pour mettre en place un cadre juridique réel et sérieux respectueux des normes actuelles.

Pour votre information, article du journal « LA CROIX ».

Les voeux pieux ne sont jamais exaucés !